INSB

Pour explorer et décrire le vivant, comme pour décrypter son fonctionnement, l’INSB encourage une recherche de prise de risque motivée par la curiosité. Il favorise le croisement des disciplines, accompagne les évolutions technologiques et soutient les collaborations internationales. L’institut est ainsi devenu un acteur majeur des progrès des sciences biologiques sur la scène mondiale.

Présentation

Au sein des laboratoires de l’INSB, les biologistes décrivent et analysent le monde du « vivant ». Leurs travaux embrassent des échelles de temps et de dimensions très larges. Collaboratifs, interdisciplinaires et internationaux, les laboratoires de l’INSB s’appuient sur un réseau composé de nombreux partenaires académiques et institutionnels.

baseline

Promouvoir la biologie, ses avancées et ses nouveaux domaines de recherche

La mission première de l’INSB est de promouvoir les avancées de la biologie et d’assurer une veille scientifique sur sa discipline. L’enjeu : détecter de manière précoce les domaines de recherche émergents.

Pour mener à bien sa mission, l’institut soutient la prise de risque et appuie sur le long terme les projets de ses laboratoires. Il encourage les recherches aux interfaces de la biologie avec les mathématiques, l’informatique, la physique, la chimie, mais aussi avec l’ingénierie, les sciences de l’environnement ou les sciences cognitives. Son programme ATIP-Avenir accompagne l’émergence de nouveaux projets portés par de jeunes équipes.

Explorer de nouvelles zones de recherche

L’INSB revendique une recherche non programmée, de rupture, indépendante de bassins d’applications potentiels, qui permet de dépasser les frontières des connaissances du vivant.

La biologie vit de profonds bouleversements. Ses objets d’étude se sont multipliés avec la découverte de l’immensité du monde microbien. Ses recherches ont atteint l’échelle nanométrique. Ainsi, la biologie est-elle devenue numérique, analysant et modélisant les milliards de données issues des big data. Elle se fait prédictive, décryptant génomes, transcriptomes et protéomes pour éclairer le fonctionnement du vivant.

Missions et stratégie

Quelles sont les origines de la vie ? Quelle est son évolution ? Comment sont organisées, fonctionnent et interagissent les molécules du vivant, les cellules, les organismes et les populations ? Comment la pensée et la conscience ont-elles émergé ? Ce sont ces questions qui définissent la biologie, à la fois science d'observation qui explore, inventorie et décrit, et science d'investigation qui décrypte les mécanismes d'organisation et de fonctionnement du vivant.

A l'aube du XXIème siècle, la biologie, s'ouvre des espaces insoupçonnés, tant dans le champ de ses observations et de ses analyses que dans ses approches. Si son but reste l'exploration du vivant, elle l'embrasse désormais dans toutes les échelles de temps, de dimensions et d'espace. Elle vise à le comprendre dans son intégralité et dans son histoire. La biologie devient nanométrique mais aussi intégrative. Elle devient numérique, prédictive, synthétique. Elle décrypte les génomes, elle donne des images à leur expression. Mathématiques, physique, chimie, robotique, informatique, sciences cognitives la traversent.

L'INSB revendique une recherche guidée par la curiosité, une recherche de ruptures qui vise à dépasser les frontières des connaissances du vivant. Sa mission princeps est de promouvoir les avancées de ces connaissances à leur plus haut niveau, en exploitant et nourrissant le cadre multidisciplinaire du CNRS, et d'assurer une veille scientifique globale pour détecter de manière précoce les domaines émergents. Les découvertes n'étant ni programmables, ni prévisibles, son objectif est de créer le meilleur environnement possible pour ses laboratoires, afin d'assurer un terreau fertile d'où puissent jaillir les plus novateurs des résultats, qui serviront de fondement à d'autres découvertes mais aussi aux applications de la science. Elles sont multiples en biologie : médecine et santé humaine, agriculture, élevage et pêche, forêts et océans, alimentation, énergie, biotechnologies. Elles ne sont ni planifiables, ni prévisibles, mais souvent inattendues. Elles sont encouragées par l'INSB quand elles se présentent.

Par une stratégie basée sur l'encouragement à la prise de risque, le soutien sur le long terme des projets de ses laboratoires, l'émergence de nouvelles équipes par le programme ATIP/Avenir, l'incitation aux recherches interdisciplinaires menées aux interface de la biologie, l'investissement dans le développement de réseaux nationaux et européens de plateformes hautement performantes, le soutien aux projets collaboratifs internationaux, l'INSB a contribué avec succès aux progrès des sciences biologiques comme en témoignent les publications phares de ses laboratoires, les médailles et prix de ses chercheurs, leurs succès aux appels d'offres européens ERC, et autres indicateurs.

Au XXIème siècle, l'INSB s'inscrit résolument dans la pensée de Jean Perrin : « Pour briser enfin le cadre étroit où notre destin semblait à jamais enfermé, nous devons favoriser la recherche scientifique desintéressée. (.) Entendez mon appel : contribuez par toute votre influence à faciliter cette recherche conquérante qui fera le bonheur et la liberté des hommes. »

« Pour briser enfin le cadre étroit où notre destin semblait à jamais enfermé, nous devons favoriser la recherche scientifique desintéressée. (.) Entendez mon appel : contribuez par toute votre influence à faciliter cette recherche conquérante qui fera le bonheur et la liberté des hommes. »
Jean Perrin, physicien, chimiste et homme politique français
Coupe de racine de lin, marquée par la stratégie de "BLISS" observée en microscopie confocale.
Coupe de racine de lin, marquée par la stratégie de "BLISS" observée en microscopie confocale.
© Corentin SPRIET / Clémence SIMON / UGSF / CNRS Photothèque

Bilans INSB à télécharger

Organisation

L’INSB accompagne aujourd’hui les travaux de plus de 19528 acteurs de la recherche. Pour leur offrir le meilleur environnement possible, l’institut investit dans le développement de structures de recherche nationales, européennes et internationales hautement performantes.

19 528 personnels de recherche, 238 structures de recherche

En France, ces structures varient selon les besoins et les enjeux : unité mixte de recherche (UMR) pour les activités de recherche, unité mixte de service (UMS) pour les offres technologiques et l’instrumentation, fédérations de recherche (FR) pour la mutualisation scientifique, groupements de recherche (GDR) pour l’animation de nouvelles thématiques, et bien d’autres.

7 030 chercheurs et enseignants (dont 2 562 CNRS)
5 405 ingénieurs et techniciens (dont 2 248 CNRS)
3 924 doctorants et post-doctorants
3 169 non permanents
238 structures de recherche (dont 142 UMR, 31 UMS, 12 structures fédératives)
55 millions € de budget*

* hors masse salariale

262 communications par an* autour de publications scientifiques

* 159 actualités,

69 communiqués de presse,

26 articles CNRSLeJournal,

8 alertes presse

Fourmis de l'espèce "Atta laevigata" acheminant des morceaux de feuilles pour nourrir le champignon "Leucoagaricus gongylophorus", dans un dispositif expérimental reproduisant leurs parcours sur les pistes jusqu’à la colonie. © Cyril FRESILLON/CRCA/CNRS Photothèque

Organigramme

Direction

Directeur de l'INSB (2)

Assistante

Secrétaire

Direction adjointe administrative

La direction adjointe administrative accompagne la direction de l’institut dans la définition de sa stratégie et veille à sa mise en œuvre opérationnelle. Elle est garante du bon fonctionnement administratif de l’INSB en assurant à la fois un rôle de pilotage de l’équipe administrative, et un relai efficace auprès des unités et des partenaires de l’institut.

Directrice adjointe administrative (2)

Adjointe directrice adjointe administrative

Assistante

Direction adjointe scientifique

Biologie moléculaire et structurale, Biochimie (2)

Section 20 (5G)

Chargé de mission scientifique - Section 20

Assistant

Génétique, génomique (1)

Section 21 (5C)

Chargé de mission scientifique - Section 21

Biologie cellulaire, biologie du développement, évolution-développement (2)

Section 22 (5B)

Chargé de mission scientifique - Section 22

Assistante

Biologie intégrative végétale (2)

Section 23 (5F)

Chargé de mission scientifique - Section 23

Assistante

Physiologie, Veillissement, Tumorigenèse (3)

Section 24 (5I)

Chargée de mission scientifique - Section 24

Chargée de mission AVIESAN

Assistante

Neuroscience, Cognition (3)

Section 25 & 26 (5D)

Chargée de mission scientifique - Section 25

Chargé de mission scientifique - Section 26

Assistante

Immunologie, Relation hôte pathogène (1)

Section 27 (5A)

Assistant

Pharmacologie, Bio ingénierie (2)

Section 28 (5E)

Chargée de mission scientifique - Section 28

Assistant

Infrastructures nationales, Plateformes (2)

(5F)

Délégation scientifique - Vétérinaire Modèles animaux

Assistante

Actions transversales (4)

Interdisciplinarité

Information Scientifique et Technique

Relations biologie-santé-médecine

Pôles INSB

Actions stratégiques (3)

Ecoles thématiques / Formation

Affaires budgétaires et financières (3)

Responsable

Chargée du budget

Gestionnaire

Affaires juridiques (1)

Juriste

Communication (5)

Responsable

Chargé de mission à la communication

Chargée de communication

Chargée de communication

Assistante de communication

Contractualisation (2)

Responsable

Assistante

Ethique (2)

Ethique scientifique

Europe et International (3)

Responsable

Chargé de mission scientifique - International

Assistante

Innovation et partenariats industriels (2)

Responsable

Chargée de valorisation

Ressources humaines (RH) (4)

Responsable

Référente Eméritat / Médailles / ADEL

Référente Concours chercheurs / PEDR

Référente Concours IT / EPR / NOEMI / FSEP

Partenariats académiques

Presque toutes les unités de recherche et de service de l’INSB (97 %) travaillent en partenariat avec des établissements de l’enseignement supérieur.

L’institut  entretient des collaborations partenariats solides avec d’autres organismes de recherche tels que :

  • l’Inserm (20 %1 des UMR),
  • l’Inra (6 %1 des UMR),
  • le CEA (3 %1 des UMR),
  • l’Institut Pasteur (4 %1),
  • l’Institut Curie (4 %1).

De cette manière, les unités de l’INSB bénéficient d’un brassage des cultures et d’une meilleure articulation des métiers.

visuel_partenariats_académiques
Analyse de biopsies musculaires au Laboratoire de Morphologie.(FR00016, Fédération de recherche mise en place par l'INSERM, l'IRCAM et le CNRS). (Réf. Le journal du CNRS Novembre 1997).
© Richard LAMOUREUX/CNRS Photothèque

 

  • 1. a. b. c. d. e. Ces chiffres sont basés uniquement sur des unités en co-tutelle avec les établissements cités ci-dessus, et non pas en partenariat.

Les Alliances

Le CNRS est un des membres fondateurs des cinq alliances de coordination inter-organismes créées entre 2009 et 2010. Ces instances ont pour but, dans chaque domaine, de renforcer la position de la recherche française, par une programmation concertée entre les différents acteurs et par le développement d’initiatives de coopération et de partenariat. L’INSB est particulièrement impliqué dans deux de ces alliances :

Aviesan

Aviesan rassemble les grands acteurs en sciences de la vie et de la santé en France avec l’ambition de renforcer l’excellence et le positionnement mondial de la recherche française dans ce domaine. Ses objectifs sont de coordonner l’analyse stratégique, la programmation scientifique et la mise en œuvre opérationnelle de la recherche en sciences de la vie et de la santé ; donner un nouvel essor à la recherche translationnelle en accélérant le transfert des connaissances fondamentales vers leurs applications cliniques ; veiller à la cohérence des projets en matière de thématiques et d’infrastructures et définir des positions communes en matière de recherche européenne et de coopération internationale.

logo1

 

AllEnvi

AllEnvi fédère, programme et coordonne la recherche environnementale française pour relever les grands défis sociétaux de l'alimentation, de l'eau, du climat et des territoires. Ses objectifs sont d’élaborer et orienter des programmes de recherche ; de soutenir l'émergence, la structuration et l'ouverture d'infrastructures de recherche ; de coordonner les politiques d’innovation et de valorisation ; de renforcer l'espace européen de la recherche et favoriser l'émergence de programmes internationaux.

logo2

 

 

Une articulation essentielle avec l’enseignement supérieur

Parmi les quelques 200 unités de l’INSB, 97% sont en partenariat avec l'enseignement supérieur. Ce sont les UMR, unités mixtes de recherche, co-pilotées entre CNRS et université, selon une stratégie partagée, définie lors de la signature d’un contrat quinquennal, et ajustée lors des dialogues de gestion de chaque laboratoire. La recherche menée au sein des UMR bénéficie de l’enrichissement issu de la mixité des métiers, du brassage des cultures. L’UMR assume ainsi l’une de ses missions, la formation à et par la recherche.

 

Un partenariat fort avec d’autres organismes de recherche

Les questions fondamentales de la biologie s’articulent fréquemment avec divers champs d’applications qui sont au cœur des missions d’organismes de recherche finalisée : la santé humaine côté Inserm (20% des UMR de l’INSB en co-tutelle avec l’Inserm), l’environnement et l’agronomie côté INRA (9% des UMR de l’INSB en co-tutelle avec l’INRA), ou l’énergie (4% des UMR de l’INSB en co-tutelle avec le CEA).

 

Des liens resserrés avec des instituts et écoles

Près de 15% des UMR de l’INSB sont hébergées et co-pilotées avec de prestigieuses institutions dédiées en totalité ou en partie à la recherche en biologie : Institut Pasteur, Institut Curie, écoles normales supérieures, écoles d’ingénieurs…

Signalons aussi le partenariat avec l’industrie et à l’international. Outre les retombées sur la recherche, ces partenariats permettent de mettre en place des structures mutualisant les équipements lourds et des plateformes technologiques.

 

L'INSB vous accompagne

Formation

Chaque année, l'INSB met en oeuvre sa politique de formation à travers deux outils : les écoles thématiques (ETs) et les Actions nationales de formations (ANFs).

En savoir plus

Communication

La cellule communication de l’INSB valorise les recherches effectuées dans les laboratoires de biologie du CNRS. Elle dialogue en permanence avec la direction de la communication du CNRS (Dircom). L’INSB, en fonction de ses priorités scientifiques et des informations issues des laboratoires, propose de façon ciblée des sujets à la Dircom. Dans l’autre sens, la Dircom sollicite l’institut pour obtenir des contenus scientifiques et des noms d’experts.
Chaque année, la cellule communication traite un très grand nombre de sujets scientifiques sous forme d’actualités. Elle participe avec la direction de la communication à l’organisation d’événements, conférences et rencontres. La cellule communication organise les grands événements internes à l’institut, tels que les journées des directeurs d’unité, des responsables administratifs et des nouveaux entrants, les BioJ, ainsi que le Prix Paoletti.

Vous souhaitez valoriser une publication.

Votre article vient d’être accepté pour publication dans une revue et vous souhaitez le valoriser.
Vous devez immédiatement envoyer à insb.com@cnrs.fr le manuscrit de votre article, un texte de présentation en français d’une page environ, un projet d’illustration et une indication, même approximative, de la date de publication.
La cellule communication, la direction de l’institut et la Dircom choisissent le meilleur support pour valoriser votre article (communiqué de presse, actualité scientifique dans En direct des labos, article dans CNRS innovation ou sur le site de CNRS Le journal) et vous apportent leur aide pour la mise en forme de cette communication.

 

Contact :
insb.com@cnrs.fr

Réseaux métiers

  • RéZooTech (Réseau des zootechniciens du CNRS)
  • Réseau des serristes du CNRS
  • REDOVIE – Réseau des documentalistes en sciences de la vie

En savoir plus

image_labos
Boîte de pétri contenant des cultures de cellules humaines. Elles vont permettre d’amplifier le virus du Chikungunya, pour des travaux sur des candidats médicaments. Cette photographie a été réalisée au sein de la plateforme P2 du laboratoire coopératif CNRS - ABIVAX, rattaché à l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier (IGMM).
© Christophe HARGOUES / IGMM / CNRS Photothèque

 

Journées de l'INSB

Chaque année, l'INSB organise des journées à destinations ses communautés. Ces journées ont pour objectif de rassembler, rencontrer et partager autour de plénières, d'ateliers et de discussions sur la biologie et ses avancées.

Journée des directrices et directeurs d'unité - DU

L’Institut des sciences biologiques du CNRS réunit ses directrices et directeurs d’unité. Cette journée traditionnelle est consacrée à des échanges d’informations entre la direction de l’Institut et ses directeurs et directrices. C’est également l’occasion de rencontres entre directeurs et directrices des laboratoires liés à l’INSB.

 

"BioJe" - Journées des nouveaux entrants

L’INSB organise des journées à l’attention des chercheurs et ingénieurs techniciens nouvellement recrutés dans les laboratoires rattachés à l'institut. Ces journées, dénommées "BioJe", ont pour objectif de fédérer le plus largement possible notre communauté, de vous faire rencontrer l’ensemble de l’équipe INSB, de pouvoir répondre à vos interrogations concernant vos nouvelles fonctions, de vous livrer un certain nombre d'informations ainsi que de promouvoir les échanges entre vous. Elles sont articulées autour d’ateliers, de tables rondes, de réunions plénières, autant d’échanges permettant d'aborder des problématiques propres aux activités de recherche en biologie et au plus proche de vos préoccupations.

Journée des correspondants communication

Le service communication de l’Institut des sciences biologiques du CNRS réunit les correspondants communication des laboratoires de l'institut. Cette journée est consacrée à des échanges d’informations entre le pôle communication de l’institut, les acteurs et actrices de la communication du CNRS et les correspondants et correspondantes communication de l'INSB.

Journée des responsables administratifs - RA

L’INSB organise une journée à l’attention de tous les responsables administratifs des laboratoires qui lui sont rattachés. Cette journée est l’occasion pour la direction de l’INSB d’exposer ses éléments de politiques scientifiques et sa mise en œuvre en lien avec la politique générale du CNRS. Elle permet également aux responsables administratifs d’échanger avec les directrices et directeurs des directions fonctionnelles du CNRS, sur des sujets d’actualité ou des préoccupations communes.

Journée des référents Ethique et modèles animaux - BEA

L’INSB organise une journée à l’attention des référents éthique et modèles animaux. Elle est destinée à informer les communicants des délégations régionales du CNRS et les référents éthique et modèles animaux des laboratoires affiliés à l’institut, sur les actualités, les orientations et l’application de la politique du CNRS en matière d’expérimentation animale. C’est également l’occasion pour les participants de se rencontrer et d’échanger avec les responsables du bureau éthique et modèles animaux (BEA), sur des sujets et préoccupations communes.

Journée des correspondants valorisation

Auditorium du siège du CNRS lors de la journée des responsables administratifs 2018 © Institut des sciences biologiques / CNRS

Contact

Conceição Silva
Responsable pôle communication
Pierre Netter
Chargé de mission communication
Aurélie Meilhon
Chargée de communication
Sarah Granet
Chargée de communication