Infrastructure, réseaux et GIS

Animer des réseaux nationaux

 

La nature des recherches de l’INSB, s’inscrivant dans un contexte interdisciplinaire, impose une mutualisation et un brassage des compétences que seul le travail en réseau rend possibles.

L’INSB soutient ainsi 26 GDR (groupements de recherche), qui regroupent des équipes de différentes disciplines autour d’un même objectif scientifique. Ces GDR permettent la mise en commun totale ou partielle des outils et favorisent les échanges de compétences entre chercheurs. Constitués parfois en partenariat avec un ou plusieurs organismes institutionnels, les GDR sont créés pour une durée de quatre ans renouvelable. Ils servent ainsi de tremplin national à l’émergence ou à la refonte de thématiques d’avenir.

image_coupure
Couches de la paroi d’un grain de pollen de lys observées au microscope à épi-fluorescence. L’intine (la membrane interne de la paroi du pollen) et l’exine (la couche externe réticulaire) apparaissent en bleu par auto-fluorescence. Cette fluorescence bleu-vert, dépendante du pH, a été analysée pour confirmer la présence de composés phénoliques (ou polyphénols) dans la paroi isolée du pollen. Cette image a été soumise à l’édition 2017 du concours d’images de France-Bioimaging (UMS3714-CEMIBIO, CNRS)

© Anna SMIRNOVA / GMGM / UNISTRA / CEMIBIO / CNRS Photothèque

Offrir des plateformes technologiques performantes, évolutives, en réseau

Le développement de nouvelles approches et technologies en sciences est à l’origine des évolutions spectaculaires des sciences du vivant depuis ces vingt dernières années. Ce mouvement se poursuit aujourd’hui pour élargir toujours davantage les champs d’investigation de la vie.

7 infrastructures nationales

L’institut coordonne ou co-anime 7 infrastructures nationales soutenues par le programme d’investissements d’avenir (PIA) :

  • CELPHEDIA / PHENOMIN (Approches phénogénomiques chez les souris),
  • CELPHEDIA / TEFOR (Transgénèse pour les études fonctionnelles sur les organismes modèles),
  • EMBRC (Centre national de ressources biologiques marines)?
  • FBI (France BioImaging en imagerie cellulaire),
  • FRISBI (Infrastructure française de biologie structurale intégrée),
  • IFB (Institut français de bioinformatique),
  • ProFI (Proteomics French Infrastructure).

Exemples

  • Infrastructure CELPHEDIA

L’INSB porte l’infrastructure de recherche CELPHEDIA qui assure des missions pour l’ensemble de la communauté nationale des biologistes. Son périmètre d’action s’étend des missions de création (transgenèse), d’élevage, de phénotypage et d’archivage, jusqu’à la distribution de toute une panoplie de grandes classes de modèles animaux ainsi que la formation à l’expérimentation animale. Elle inclut deux infrastructures du programme d'investissement d'avenir (PIA) qui sont PHENOMIN et TEFOR.

  • Le groupement d’intérêt scientifique IBiSA

En outre, l’INSB participe très activement au GIS IBiSA (Infrastructures en biologie santé et agronomie). Ce groupement d’intérêt scientifique assure une politique nationale de labellisation et de soutien des plateformes et infrastructures en sciences du vivant, via des appels à projets.

Infrastructures nationales

En savoir plus

Groupements d'intérêt scientifique (GIS)

En savoir plus

Contact

Direction Infrastructures nationales, Plateformes