Rencontre avec Christophe Grangeasse, chercheur dans l'unité "Microbiologie Moléculaire et Biochimie Structurale" (MMSB) à Lyon.

Rencontre avec Christophe Grangeasse, chercheur dans l'unité "Microbiologie Moléculaire et Biochimie Structurale" (MMSB), à Lyon. Il travaille sur les mécanismes et processus de régulation qui gouvernent la division cellulaire et la morphogenèse des bactéries. Invité aux rencontres Etonnant Vivant, il a présenté ses derniers résultats en compagnie de Stéphanie Ravaud et Adrien Ducret.

photo_groupe_grangeasse
Christophe Grangeasse accompagné de Stéphanie Ravaud (Maître de conférences) et Adrien Ducret (Chargé de Recherche)

© CNRS Sarah Granet

 

« Mon parcours scientifique »

J'ai toujours été intéressé par la Biologie, c'est donc très logiquement que j'ai entrepris un cursus universitaire en sciences de la vie, mais sans vraiment envisager un projet professionnel précis. Ce n'est qu'au cours de la réalisation de stages, de mon service militaire en tant que scientifique du contingent et enfin de ma thèse que l'envie de devenir chercheur s'est installée. J’ai alors décidé de partir en PostDoc à l'étranger pour ensuite intégrer un organisme de recherche et donc le CNRS.

 « Mes recherches » 

François Jacob écrivait "le rêve de toute cellule, devenir deux cellules". Dans mon laboratoire, nous essayons de décrypter ce rêve et nous nous intéressons aux mécanismes et processus de régulation qui permettent à une cellule bactérienne de se diviser. Pour cela, nous travaillons essentiellement avec la bactérie Streptococcus pneumoniae et nous mettons en œuvre une approche interdisciplinaire alliant des techniques de biochimie des protéines, de biologie structurale, d'imagerie de la cellule vivante et de génétique bactérienne.

Nos travaux les plus récents ont permis de mieux comprendre les processus de morphogénèse, de positionnement du site de division, de ségrégation du chromosome bactérien et de production de la capsule polysaccharidique protégeant la cellule bactérienne. Je crois fermement que des travaux de recherche fondamentale comparables à ceux que nous réalisons sont nécessaires pour développer à terme de nouveaux outils thérapeutiques pour lutter contre les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques.

 « Ce que j’aime dans mon métier » 

En un mot : tout !

C'est un métier où chaque semaine est source de nouvelles connaissances, de nouveaux défis et perspectives, de nouvelles rencontres et collaborations. C'est un métier où l'on est quotidiennement face à la complexité du vivant. C'est un métier qui nous amène tout simplement à "dépasser nos frontières".

 

figure_grangeasse
Figure : Streptococcus pneumoniae forme des chainettes de cellules ovoïdes (noir). Les protéines de division cellulaire (vert) s'assemblent au centre de chaque cellule de manière coordonnée avec la ségrégation du chromosome (bleu) et la production de son facteur majeur de virulence (rouge).

© Christophe Grangeasse

 

En savoir plus :

 

 

Contact

Christophe Grangeasse
Chercheur CNRS au laboratoire Microbiologie et biochimie structurale (MMSB) - (CNRS / Université Claude Bernard)