Portrait de Jules Hoffmann
© Benoît Rajau / CNRS Photothèque

Jules HoffmannBiologiste

Médaille d’or du CNRS

Jules Hoffmann a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme, opposent aux agents infectieux. Président de l'Académie des sciences en 2007 et 2008, Jules Hoffmann a créé et dirigé le laboratoire CNRS Réponse immunitaire et développement chez les insectes installé à l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire du CNRS à Strasbourg où il poursuit toujours ses travaux avec ses collaborateurs.

Un pionnier dans l'étude de l'immunité chez les insectes

Lorsque Jules Hoffmann démarre ses recherches, son objectif est double : comprendre pourquoi et comment les insectes se défendent aussi bien contre les agressions extérieures, et utiliser cette connaissance pour mieux les combattre. « En laboratoire, cela faisait des années que l'on transplantait des organes endocrines d'un insecte à un autre sans jamais provoquer d'infection, et ce malgré l'absence de précautions d'asepsie. » Une piste sur laquelle le jeune scientifique se lance avec enthousiasme, malgré les réticences de sa famille. « Une carrière de chercheur était inimaginable à l'époque en restant au Luxembourg. J'ai donc décidé de demander la nationalité française, condition indispensable pour accéder à un poste d'universitaire dans ces années-là. Une démarche qui m'a coûté ma nationalité luxembourgeoise, mais grâce à laquelle j'ai obtenu la médaille d'or du CNRS », raconte avec émotion le biologiste, désormais directeur de recherche émérite au CNRS et professeur à l'université de Strasbourg.

Audiodescription