© copyright Enriquez Jonathan 1980

Jonathan EnriquezInstitut de génomique fonctionnelle de Lyon (IGFL) CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard

ATIP-Avenir
Développement et fonction du système neuromusculaire
,

Mes recherches

Mes recherches utilisent des techniques avancées en microscopie, marqueurs cellulaires et traitements post-imagerie combinés avec des outils et protocoles génétiques que j’ai développés afin de comprendre le développement et le maintien de l’architecture du système locomoteur. Après ma thèse (2005-2009) dans le laboratoire d’Alain Vincent au Centre de Biologie du Développement à Toulouse j’ai rejoint le laboratoire de Richard Mann à l’université Columbia de New York, USA en tant que post-doctorant (2010-2016). En 2016, j’ai été recruté au CNRS en tant que CR1. La même année, après un appel d’offre international, j’ai obtenu un poste de chef d’équipe à l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon (IGFL). En 2017, j’ai obtenu un financement FRM (amorçage jeune chercheur) puis l’ATIP-Avenir. Ces financements m’ont permis de démarrer dans les meilleurs conditions possibles mon équipe : Développement et fonction du système neuromusculaire.

Mon projet ATIP-Avenir

Construire et maintenir un système neuromusculaire fonctionnel.

Notre équipe a pour objectif de découvrir des concepts biologiques expliquant le développement et le maintien de l’architecture du système neuromusculaire en utilisant la Drosophile comme modèle d’étude. Afin d’atteindre nos objectifs, nos études se placent au niveau cellulaire en étudiant trois composants majeurs du système locomoteur que sont les motoneurones, les cellules gliales et les muscles. Nous étudions non seulement le développement individuel de ces trois types cellulaires mais également comment ces différentes cellules communiquent entre elles afin de construire and maintenir un système neuromusculaire fonctionnel.